Le Projet Alimentaire Territorial… kézako ?

Si vous avez réussi à arriver sur ce blog, c’est parce que vous avez très probablement entendu parler du Projet Alimentaire Territorial, le fameux PAT.

Vous vous demandez alors le sens de cette expression, qui de prime abord, paraît complexe… Pourtant, derrière ce « gros » mot, se révèle une démarche plutôt simple et surtout parlante car en lien avec notre territoire et notre assiette.

Ce dessin a été réalisé par François Soutif.

Quelques éléments pour mieux comprendre le fonctionnement de la démarche :

 

  • Pourquoi dit-on que c’est un projet ?

Nous tenons à souligner l’importance du mot « projet », car c’est cette méthode qui est employée dans le développement des PAT. En effet, ce n’est pas un « plan alimentaire territorial », car il ne s’agit pas de planification en tant que tel, qui s’inscrit dans une dynamique descendante (la décision vient du haut et s’applique sur le bas). Non, l’objectif ici est de travailler de manière horizontale, participative, et de partir de propositions d’idées jusqu’à la mise en œuvre d’actions. Ces idées sont réfléchies et discutées avec une diversité de personnes autour de la table. On parle ici de gouvernance, voire même dans certains cas de démocratie.

  • En quoi cette démarche est alimentaire ?

Comme l’explique le document illustré, il est bien question dans ce type de démarche de s’interroger sur nos pratiques et habitudes alimentaires, et donc plus largement de la manière dont on produit cette alimentation, des moyens pour y accéder, si elle est locale (produite en Mayenne, dans les Pays de la Loire et départements limitrophes), ou si elle a parcouru plusieurs centaines de kilomètres pour arriver jusqu’à notre assiette. Vous l’aurez compris, derrière cette thématique, d’autres sujets sont abordés, notamment l’environnement, l’économie, la santé, le social… Le champ de l’alimentation recouvre en effet des dimensions multiples.

  • Et pourquoi territorial ?

C’est un concept qui revêt plusieurs sens, mais nous dirons que dans notre cas, le territoire est la Haute-Mayenne (le nord-Mayenne), car c’est à cette échelle que nous réfléchissons. Nous nous intéressons donc à ce qu’il se passe à cette échelle, à ses habitants, à ses entreprises agricoles, alimentaires, commerciales et à toutes les personnes qui jouent un rôle dans ce périmètre géographique. A toutes les dynamiques et relations qu’il y a entre toutes ces personnes, entre tout ces acteurs, dans le domaine de l’alimentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s